lectures aout

 

"la mélancolie du kangourou" : Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement. Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrésistible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson. Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?

En ouvrant ce livre, qui m'a été chaudement recommandé par une amie, j'étais très impatiente, curieuse, mais aussi - au vu du thème - craintive... N'allait-ce pas être larmoyant ? trop mièvre ? trop "facile" ? Et bien non, ... j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Certes, j'y a trouvé quelques passages cousus de fil blanc, quelques facilités, mais elles n'ont pas entamé mon envie de poursuivre la lecture et d'aller très vite au bout de ce livre que j'ai dévoré. YYYYY

"La voix des vagues" : Lorsqu'un homme horriblement défiguré frappe à la porte d'Amaterasu Takahashi et qu'il prétend être son petit-fils disparu depuis des années, Amaterasu est bouleversée. Elle aimerait tellement le croire, mais comment savoir s'il dit la vérité ? Ce qu'elle sait c'est que sa fille et son petit-fils sont forcément morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont bombardé Nagasaki ; elle sait aussi qu'elle a fouillé sa ville en ruine à la recherche des siens pendant des semaines. Avec l'arrivée de cet homme, Amaterasu doit se replonger dans un passé douloureux dominé par le chagrin, la perte et le remord. Elle qui a quitté son pays natal, le Japon, pour les États-Unis se remémore ce qu'elle a voulu oublier : son pays, sa jeunesse et sa relation compliquée avec sa fille. L'apparition de l'étranger sort Amaterasu de sa mélancolie et ouvre une boîte de Pandore d'où s'échappent les souvenirs qu'elle a laissés derrière elle ... 

J'ai découvert ce livre au détour d'une promenade dans une librairie pendant mes vacances. Je l'ai ouvert et je l'ai lu très vite. J'ai beaucoup aimé le livre, un premier roman, et pendant la lecture, deux images ne m'ont pas quittée : celle de cette fillette nue qui court après le largage de la bombe et celle du monument commémoratif à Sadako, la petite victime d'Hiroshima ("les mille oiseaux d'Hiroshima", dont je vous ai parlé ici). J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, où je n'ai déploré que quelques petites longueurs, des petites choses qui m'ont paru ne pas servir le récit... mais bon, je vous en recommande la lecture quand même.YYYYY

"entre mes doigts coule le sable" : Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital ! Marie-Lou, qui a quitté sa Savoie natale pour Brest, et Matthieu, le ténébreux surfeur, sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au « Gobe-mouches » et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… Surtout quand leurs proches deviennent leurs patients. Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ?

Alors, j'ai lu ce livre, sans avoir vu qu'il y avait eu un "avant", un livre précédent avec les mêmes personnages. Ca ne m'a pas dérangée à vrai dire, cela se tient sans besoin d'explication supplémentaire je trouve. C 'est un opus assez sympa, un moment de lecture douce, simple, idéal quand on arrive crâmée en vacances ou entre deux livres plus "lourds". Un bon moment, et pour une lecture d'été, plutôt bien. YYYYY

"la librairie de l'île" A.J. Fikry a l'un des plus beaux métiers du monde : il est libraire. Un libraire misanthrope et bourru qui file un mauvais coton depuis le décès de Nic, son épouse. Peu importe, livre ou être humain, il est devenu bien difficile de trouver grâce à ses yeux. L'irrésistible petite Maya va pourtant fendre son armure. Sa maman souhaitait qu'elle grandisse au milieu des livres et l'a donc laissée dans les rayons de l'unique librairie d'Alice Island. C'est ainsi qu'A.J., faussement récalcitrant, se retrouve à pouponner ce chérubin aussi malicieux que despotique. Et dans le sillage de ce duo improbable, tout leur entourage va découvrir quer les aventures étonnantes, épatantes et émouvantes n'arrivent pas que dans les livres.

Il y a quelques temps, je lisais chez Nathalie qu'un livre qu'on n'a pas aimé, c'est une rencontre qui n'a pas eu lieu ... et bien, pour moi, c'est le cas de ce livre. L'idée de départ me plaisait, les personnages campés au départ me semblaient intéressants, et puis, ... le soufflé est très vite retombé. Je suis allée au bout, c'était pas mal, sans plus... Bref, je l'ai laissé au gîte où nous étions, avec les livres mis à disposition, en me disant que ce livre rencontrerait sans doute quelqu'un d'autre, qui le ferait sien. YYYYY

"une fille en cavale" : Et si vous aviez pris la mauvaise direction, au mauvais moment ? Simon voudrait fêter tranquillement Noël avec ses deux enfants dans le Sud de la France. Mais rien ne se déroule comme prévu. Les enfants se désistent au dernier moment, son amie le plaque et, lors d'une promenade sur la plage, il fait la rencontre d'une jeune femme désespérée aux allures de SDF : Nathalie, une jeune Française terrifiée qui se croit poursuivie par de dangereux individus. Pris de compassion, il lui offre son aide, sans se douter que sa générosité va le plonger dans une histoire criminelle dont les ramifications s'étendent jusqu'en Europe de l'Est. Pendant ce temps-là, en Bulgarie, une famille cherche désespérément à retrouver la trace d'Ivana, partie rejoindre à Paris une mystérieuse agence de mannequinat...

Il peut vraiment se passer de drôles de choses avec les livres. Celui-ci faisait partie de la sélection du club de lecture mais ne me tentait pas ... et comme j'en avais pris deux autres avant que j'avais arrêter en cours de route (j'y reviendrai...), je me suis dit "bon, allons-y, mais la sélection du mois n'est pas pour moi"... et puis, au fil des pages, je me suis laissée happée par cette histoire rocambolesque, qui m'a finalement tenue en haleine jusqu'au bout. Une bon moment de lecture au final. YYYYY

***

Depuis, j'ai fini : 

CVT_My-Absolute-darling_7668 ferme bout du monde

 

et je suis sur le point de finir : 

musso