Des Pages et des Mots

30 septembre 2022

Prendre la pose

On continue avec les photos anciennes, et c'est encore une photo de ma maman que je vous propose aujourd'hui. Elle devait avoir 10 mois - 1 an à l'époque de cette photo, prise chez un photographe. On voit que quelqu'un la tient derrière le rideau  ! J'aime son regard, déjà si doux mais déterminé. 

maman photographe

Cette page répond au sketch de l'été sur le forum Scrapdétente. 

Posté par christelle02 à 05:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


28 septembre 2022

Rire aux éclats

J'ai ressorti récemment une grande enveloppe de vieilles photos de famille, venant de chez ma grand-mère. J'ai décidé de scraper les photos originales (je les ai toutes scanner, pour en garder des versions numériques), mais je voulais garder l'authenticité des photos. J'ai donc scrapé une des photos de ma maman, prise dans le jardin de ses parents, en 1948 : 

maman 1948

Cette page me permet de répondre au sketch de page de septembre sur le forum Scrapdétente.

Posté par christelle02 à 05:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

26 septembre 2022

Lectures d'été

aout 22

Les victorieuses :  A 40 ans, Solène a tout sacrifié à sa carrière d'avocate : ses rêves, ses amis, ses amours. Un jour, elle craque, s'effondre. C'est la dépression, le burn-out. Tandis qu'elle cherche à remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat : sortez de vous-même, tournez-vous vers les autres, lui dit-il. Peu convaincue, Solène répond pourtant à une petite annonce : " association cherche volontaire pour mission d'écrivain public " . Elle déchante lorsqu'elle est envoyée dans un foyer pour femmes en difficultés... Dans le hall de l'immense Palais de la Femme où elle pose son ordinateur, elle se sent perdue. Loin de l'accueillir à bras ouverts, les résidentes se montrent distantes, insaisissables. A la faveur d'un cours de Zumba, d'une lettre à la Reine d'Angleterre ou d'une tasse de thé à la menthe, Solène va découvrir des femmes aux parcours singuliers, issues de toutes les traditions, venant du monde entier. Auprès de Binta, Sumeya, Cynthia, Iris, Salma, Viviane, La Renée et les autres, elle va se révéler étonnamment vivante, et comprendre le sens de sa vocation : l'écriture. Près d'un siècle plus tôt, Blanche Peyron a un combat. Capitaine de l'Armée de Salut, elle rêve d'offrir un toit à toutes les femmes exclues de la société. Sa bataille porte un nom : le Palais de la Femme. 

Ce livre a attendu pas mal de temps sur ma pile de livres, et je l'ai ouvert cet été. J'avoue, je l'ai ouvert et ai eu du mal à le refermer ! Ces destins croisés de femmes, ces portraits sont très bien décrits, on entre dans ce Palais de la Femme sur la pointe des pieds, par peur de déranger, on les observe, on compatit, on vit à l'unisson... en tous cas, ce fut mon sentiment au fur et à mesure de cette lecture. YYYYY

***

Skidamzrink : Deux informations incroyables se partagent l'actualité en cette année 2004 : le vol de la Joconde et l'enlèvement de Georges Steiner, magnat international de l'informatique et du multimédia. Effarées, quatre personnes vont recevoir, à domicile, les morceaux découpés de la célèbre toile, accompagnés d'un message qui sonne comme un avertissement. Elles ne se connaissent pas entre elles et ont reçu l'ordre de se rejoindre dans une chapelle de Toscane. Ainsi se retrouvent le professeur de génétique Magnus Gemereck, le prêtre Vittorio Carosa, la femme d'affaires Barbara Weber et l'ex-avocat Theo MacCoyle. La science, la religion, le business, la morale… les quatre maux de la société industrielle moderne ont donc été réunis par un mystérieux personnage. Pourquoi eux, et qui les a choisis ? À quelques mois des élections présidentielles américaines, un Robin des bois moderne veut-il faire comprendre au monde que celui-ci court à sa perte, qu'il est temps de redresser la barre avant qu'il ne soit trop tard ?

Je dois bien avouer qu'au départ, je n'étais pas tentée par ce livre, ... estimant que la réédition d'un premier livre de cet auteur n'était là que pour surfer sur la vague du succès.... et bien, je me suis trompée ! J'ai acheté ce livre pendant mes vacances, car le choix était maigre (pas de librairie dans la station de vacances) et que j'avais déjà lu pas mal de ceux proposés... Je suis bien contente finalement de ce choix, car j'ai beaucoup aimé ce livre de G Musso. Un très bon moment de lecture. YYYYY

***

 

la vie rêvée des chaussettes orphelines :   En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins... étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Ayant beaucoup aimé les autres livres de Marie Vareille (pourtant postérieurs à celui-ci), je n'avais pas encore ouvert celui-ci. Ce fut donc chose faite pendant les vacances. Bien m'en a pris. Une fois de plus, j'ai beaucoup aimé ce livre. L'univers de Marie Vareille est tout doux, les personnages y sont bien campés, les sentiments bien décrits, ... et que dire de l'idée de départ ! J'ai adoré : créer une application pour réunir les chaussettes orphelines ... Quelle idée sympathique ! Bref, un très bon moment de lecture ! YYYYY

***

 

La part des anges : Lisa a perdu le goût de vivre depuis la mort accidentelle de son fils. Avec son mari et sa fille, elle quitte Paris pour s'installer dans une ferme isolée au fin fond du Périgord, La Part des Anges, dans l'espoir de se reconstruire. En vain...
Jusqu'au jour où Lisa découvre, niché dans le grenier de la vieille bâtisse, le journal d'Alice qui a vécu à La Part des Anges quatre-vingts ans auparavant. Page après page, Alice y raconte toutes les épreuves que la Seconde Guerre mondiale lui a fait traverser, de son mari déporté en Allemagne aux pires souffrances qu'elle a dû endurer pour assurer la sauvegarde de sa famille. Deux âmes égarées vont ainsi se rencontrer à l'abri des murs de ce lieu mystérieux. Devant le courage d'Alice, Lisa trouvera-t-elle la force de se reconstruire ?

Il y avait longtemps que j'étais intriguée par les couvertures des livres de B Combes.. Tout comme les livres de G Legardinier, les couvertures des romans de cet auteur sont une signature à elles seules. Et puis, cet été, je me suis décidée, j'en ai acheté un. C'est une parfaite lecture d'été. Un roman léger, mêlant passé et présent, une écriture fluide. Ce livre a rempli sa mission : émouvoir et divertir. YYYYY

***

 

Depuis la fin de l'été, je suis plongée dans la saga des "sept soeurs" de Lucinda Riley. J'en suis actuellement à la dernière partie du tome 5. La construction est jusque-là parfaitement identique d'un tome à l'autre, mais quel bonheur de découvrir - de redécouvrir des personnages historiques ayant existé, mêlant le réel à la fiction.... J'avoue avoir hâte de poursuivre, de lire les deux derniers, notamment le dernier, qui devrait être assez différent, si on suit la logique de départ. Je vous parlerai donc des 7 en une fois quand j'aurai fini. Je crois que je n'avais pas lu une telle saga depuis "les rois maudits"... 

Posté par christelle02 à 06:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 septembre 2022

encore 3

Je poursuis mes marque-pages. J'avais publié les premiers sur les réseaux, pour Curie, et de fait, j'ai eu des vues de personnes qui ne passent pas ici... et j'ai eu des commandes. J'ai donc ressorti mon matériel et en voici trois de plus, pour une commande cette fois. 

 

20220922_112445

Posté par christelle02 à 05:29 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

07 septembre 2022

Pour Curie

Pendant l'été, j'ai vu sur le blog de Cath que l'Institut Curie lançait un défi dans le cadre d'Octobre rose : 

Visuel-defi-marque-pages

 

J'ai décidé de participer. Et en me remettant (enfin) à ma table de scrap le week-end dernier, j'ai fait ces marque-pages, que je vais envoyer à l'institut. 

marque page Curie


Ce n'est qu'une petite contribution, mais je suis sûre que nous sommes nombreuses à participer. 

SI vous voulez en savoir plus et participer, c'est par ici

Posté par christelle02 à 07:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


05 septembre 2022

Merci !

Et voilà, c'est la rentrée ! 

Je commence donc par remercier les copines qui m'ont envoyé de jolies cartes en juillet pour mon anniversaire. J'en ai eu pas mal, mais juste 3 scrapées. Je vous les montre : 

merci Jo :

Jo

Merci Pascale : 

pascale

Merci Stéphanie :

Stephanie

 

J'espère que la rentrée s'est bien passée pour tout le monde. 

A très vite. 

Christelle

Posté par christelle02 à 05:42 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

08 août 2022

en vacances

Etant donné le peu d'activité sur la blogosphère actuellement, et au vu du peu de temps que je consacre au scrap en ce moment, je vais profiter de mes congés pour mettre le blog en pause. Je vous donne rendez-vous à la rentrée. 

En attendant, je vais faire comme Cadix, un de mes pensionnaires maîtres, je vais me reposer !

20220528_150629-removebg-preview

Posté par christelle02 à 06:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 août 2022

Voyage au pays des mots

lectures ete 1

 

Désenchantées : La disparition de Sarah Leroy, quinze ans, a bouleversé la petite bourgade de Bouville-sur-Mer et ému la France entière. Dans chaque foyer, chaque bistrot, on élaborait des hypothèses, mais ce qui est vraiment arrivé, personne ne l’a jamais su.
Vingt ans plus tard, Fanny revient sur les lieux de ce drame qui a marqué sa jeunesse. Et c’est tout un passé qu’elle avait préféré oublier qui resurgit... Car l’histoire de Sarah Leroy, c’est aussi un peu la sienne, et celle d’une bande de filles qui se faisaient appeler les « Désenchantées ». Une histoire qui a l’odeur des premières cigarettes et du chlore de la piscine municipale, des serments d’amitié et surtout, des plus lourds secrets.

Celles et ceux qui passent ici régulièrement savent à quel point j'avais aimé le précédent livre de Marie Vareille (ainsi gèlent les bulles de savon). C'est donc avec joie que j'ai reçu ce livre en cadeau pour mon anniversaire (de la part de ma fille). Je me suis très vite plongée dedans. Cette fois, Marie Vareille touche au stryle "polar", en tous cas intrigue policière - journalistique, façon cold case. Si on est loin des polars ou thrillers, l'intrigue n'en est pas moins intéressante et le point de vue choisi est particulireèement sympathique. Comme d'habitude, l'auteure nous offre une galiere de personnages bien documentée, sensibles et auquels on s'attache. Vous l'aurez compris, j'ai lu ce livre avec délectation. Parfait pour ce début d'été. YYYYY

***

 

Miss Islande : Islande, 1963 – cent quatre-vingt mille habitants à peine, un prix Nobel de littérature, une base américaine, deux avions transatlantiques, voilà pour le décor. Hekla, vingt et un ans, emballe quelques affaires, sa machine à écrire, laisse derrière elle la ferme de ses parents et prend le car pour Reykjavík avec quatre manuscrits au fond de sa valise. Il est temps pour elle d’accomplir son destin : elle sera écrivain. Avec son prénom de volcan, Hekla bouillonne d’énergie créatrice, entraînant avec elle Ísey, l’amie d’enfance qui s’évade par les mots – ceux qu’on dit et ceux qu’on ne dit pas –, et son cher Jón John, qui rêve de stylisme entre deux campagnes de pêche…

Après "Rosa Candida", c'est le deuxième livre que je lis de cette auteure. Celui-ci nous parle de féminisme, de liberté, d'écriture, d'inspiration, ... avec beaucoup de douceur. L'insertion de poèmes, de styles différents, confère à ce roman un caractère unique. Le style est vraiment agréable, bien traduit. Malgré quelques lenteurs (voulues, je pense), j'ai bien aimé cette histoire, cette vie de Hekla, de Jon John, et des autres. YYYYY

***

 

La somme de nos vies : Camille, jeune fleuriste qui rêve sa vie, visite des appartements qu'elle n'a aucune intention d'acheter. Marguerite, quatre-vingt-sept ans, met en vente son appartement qu'elle s'est pourtant juré de ne jamais quitter. Derrière leurs fenêtres qui se font face, dans cette rue parisienne, la vie de l'une n'apparaît à l'autre qu'en reflet. Les mensonges de Camille à son entourage et les secrets de Marguerite enfouis soigneusement depuis l'enfance se croisent et se répondent. Comment prendre sa vie à bras-le-corps quand on a décidé d'en vivre une autre ?

 Vous vous souvenez de la chanson "ultra-moderne solitude"... et bien, c'est ainsi que je pourrais résumer ce petit bonbon. Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre de Sophie Astrabie. On pourrait le qualifier de feel-good, mais peu m'importe. Je me suis attachée à ces personnages, à ces vies simples mais boulversées. Sophie Astrabie nous offre un moment de tendresse et d'humanité. Une lecture qui donne le sourire et fait du bien. J'ai beaucoup aimé. YYYYY

***

 

Les mémoires d'un chat : Un chat de gouttière au parler franc et rompu au langage des humains a pris ses quartiers dans le parking d'un immeuble de Tokyo. Lui qui, pour rien au monde, ne troquerait sa liberté se fait un jour percuter par une voiture et se voit contraint d'accepter la perspective d'une cohabitation durable avec Satoru, un locataire, qui le soigne et lui attribue un nom - Nana.
Cinq ans plus tard, des circonstances imprévues obligent Satoru à se séparer de Nana. Désireux de lui trouver un bon maître, il se tourne vers d'anciens camarades d'études, disséminés aux quatre coins du Japon. Commence alors une série de voyages et de retrouvailles qui sont pour Nana autant d'occasions de découvrir le passé de Satoru et de nous révéler maints aspects de la société japonaise.

Quel plaisir de me replonger dans la littérature japonaise avec ce livre ! Vous connaissez mon amour des chats, alors, allié à mon goût pour le Japon et sa littérature, je me suis dit que ce livre ne pouvait que me plaire... et ce fut le cas ! Voici un road-movie japonais, raconté par un chat, Nana, auquel se mêle les récits de souvenirs des humains. Une histoire pleine de sensibilité, de drôlerie, et une fin qui pourrait ressembler à un tableau. Une vraie découverte. YYYYY

***

Et voilà pour aujourd'hui. 

A bientôt.

Posté par christelle02 à 05:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 juillet 2022

Cartes

Un petit passage par ici cette semaine pour vous montrer quelques cartes faites en cette première quinzaine de Juillet, pour des occasions particulières. Ces cartes m'ont en outre permis de répondre à trois challenges sur le forum Scrapdétente. 

On commence par une carte commandée par mon Zhom pour le départ d'un collègue, qui change de boulot : 

depart10

Puis une pour l'anniversaire de mon petit cousin, qui fête ses 9  ans : 

sketch32

et enfin, une carte d'anniversaire, partie chez une collègue : 

mot_me10

Et voilà. 

A bientôt. 

Posté par christelle02 à 06:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

08 juillet 2022

Mercis

Pour finir la semaine, je vous montre une carte faite pour remercier la maîtresse de mon Loulou en cette fin d'année scolaire. Cette carte est un lift d'une carte de Danie. Voici celle de Danie : 

scrap600

et voici mon interprétation de e sketch : 

maitresse

et... celle de mon Loulou, pour son AESH : 

avs

Posté par christelle02 à 05:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]