Des Pages et des Mots

07 décembre 2018

Une semaine chargée

A l'approche des fêtes de fin d'année, les journées sont souvent trop courtes. Chaque année, j'ai l'impression que le temps file de plus en plus vite. Cette année ne fait pas exception ! 

Ajoutons à cela le fait que cette semaine, MonZhom est terrassé par une méchante gastro, et vous avez un tableau assez complet de la semaine. J'ai malgré tout réussi à tenir mon défi de la semaine : 

mardi 4 : réunion 

et oui, ça fait aussi partie de ces périodes (a minima 2 par semaine d'ici fin d'année)

4 decembre

mercredi 5 : balade shopping mère-fille

séance photos-délires sur le marché de Noël

5 decembre

jeudi 6 : maison

PetitLoulou aide, parce que : "papa ma-la. Moi, là"

6 decembre

Bonne fin de semaine à toutes et tous !

Posté par christelle02 à 09:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


04 décembre 2018

et le 3 décembre ...

La photo d'hier : 

3 decembre

 

normal, pour la rubrique du lundi ;-) 

Visite chez le véto pour notre Tigrette, vaccins et examen général, car la demoiselle prend de l'âge (12 ans). Elle n'a pas aimé la prise de sang, mais sinon, ça a été. Elle a aimé les croquettes récompenses de la véto.

Résultat, elle se porte comme un charme ! 

Enfin, elle n'était pas ravie du pansement rose, elle a préféré ne pas regarder l'objectif, ... c'est qu'elle a du caractère, la Miss !!

Posté par christelle02 à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2018

DD 2018

Chaque année, je me dis - en regardant vos blogs, votre assiduité en la matière - qu'il faudrait moi aussi que j'anticipe décembre et que je prépare de quoi faire un December Daily. Bon, c'est encore raté pour cette année ! 

Pourtant, j'ai décidé de tenter le défi de faire une photo / un instantané par jour. Je verrai bien après si j'ai le temps d'en faire un mini, façon DD, mais je vais essayer, et au moins faire les photos qui s'y prêteront/-raient. 

Voici donc les deux premières : 

1er décembre : le démarrage du calendrier de l'Avent

1er decembre

2 décembre : pâtisserie, le bonhomme de pain d'épices maison

2 décembre

A suivre !

Posté par christelle02 à 16:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 novembre 2018

et le second

Voici donc le second canvas, parti chez Marie, pour son marché de Noël : 

canvas fille

Fait sur le même principe, le même sketch, mais en version petite fille, il peut être offert pour une naissance, pour un cadeau aux grands-parents, ... 

j'espère qu'il aura plu à Marie et à quelqu'un pour faire monter la cagnotte de la collecte. J'ai aimé l'exercice et je le referai l'an prochain si l'appel est renouvelé. 

Posté par christelle02 à 05:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 novembre 2018

un canvas

Il y a quelques temps, j'avais vu sur le blog de Cath, un appel pour une amie à elle qui voulait des canvas pour une vente au profit des enfants de Calcutta. J'ai donc souhaité participer et j'ai fait deux canvas, qui sont partis chez Marie. 

Je les ai finis un soir et pris en photo tard donc, puisque je voulais que le colis parte dès le lundi matin. Les photos ne sont donc pas top. Voici donc le premier, une version "garçon" : 

canvas garcon

la photo peut se glisser sous les étiquettes, et le fond gris peut être recouvert ou servir de matage. (sur le bouton en haut, il est écrit 2+1 = 3). 

A très vite pour le second, la version fille. 

Posté par christelle02 à 11:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


19 novembre 2018

Encore quelques cartes

Pour commencer la semaine, voici  la suite de la série de cartes de remerciements : 

merci 3

merci 6

merci 7

merci 8

merci 9

Voilà, ce sont des cartes toutes simples, mais je tenais à faire un petit quelque chose pour remercier les participantes. Bon début de semaine à toutes et à très vite.

Posté par christelle02 à 06:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 novembre 2018

Merci !

Il y a quelques temps, j'ai lancé un appel à la générosité des scrap-copines, et des autres, pour étoffer l'offre de la vente de fin d'année de notre association au profit des enfants du village. Nombre d'entre vous déjà ont répondu à cet appel et je dois dire que je suis chaque fois très émue à l'ouverture des enveloppes, tant votre générosité est grande ! 

Merci à vous, toutes celles qui ont déjà participé et celles qui m'ont annoncé qu'elles allaient le faire ! 

Pour vous remercier, j'ai fait quelques petites cartes, rapides, car je sais le plaisir de recevoir autre chose que des factures dans nos boîtes-aux-lettres. Voici donc une première série de cartes de remerciements : 

merci 1

merci 2

 

merci 4

merci 5

 

Certaines sont déjà parties, d'autres attendent sur mon bureau. 

A bientôt. Bon week-end.

Posté par christelle02 à 06:17 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

14 novembre 2018

Mes lectures d'octobre

octobre

"Rubiel e(s)t moi" Une nouvelle voix unique. " Si je devais me souvenir d'une chose, d'une seule chose, ce serait la vision des murs gris de l'Orphelinat du Bienestar de Medellin et des portes qui claquaient lorsque nous courions dans les couloirs, le bruit sourd de mes pieds nus sur le parquet de bois délavé et poussiéreux. Oui, d'aussi loin que je me souvienne, la couleur n'existait pas. Je suis né en Colombie, à la fin de l'année 1987, mais je n'ai commencé à vivre qu'en 1991.

C'est chez Nathalie  que j'ai entendu parler de ce livre pour la première fois. Je l'ai lu parce que le sujet m'attirait, sans savoir vraiment à quoi m'attendre. Je n'ai pas été déçue, l'écriture est très agréable, la construction m'a rappelée un de mes livres / auteur préféré, et je n'ai pas été surprise de le voir cité comme source d'inspiration dans les remerciements de V. Lahouze. Une très belle découverte pour moi, qui a raisonné en moi comme une forme de réponse à mille questions que je me pose, et que se poseront sans doute un jour mes enfants, de façon plus ou moins consciente, de façon plus ou moins détachée ou au contraire pleins d'une souffrance qu'ils ne comprendraient pas. YYYYY

***

"la méthode du crocodile" : L’inspecteur Lojacono, accusé d’avoir frayé avec la mafia, a dû fuir la Sicile pour Naples afin d’éviter le scandale. Sa femme l’a quitté, sa fille refuse de lui parler et ses nouveaux collègues, qui le surnomment Montalbano en raison de ses origines siciliennes, le méprisent. Il est seul au commissariat le soir où l’on signale le meurtre d’un adolescent, abattu d’une balle dans la nuque devant chez lui. Arrivé sur les lieux du crime, Lojacono rencontre la substitut du procureur, une femme de caractère, qui lui confie l’enquête. Deux autres adolescents, d’âges et de milieux sociaux différents, sont retrouvés assassinés selon le même mode opératoire peu de temps après. À proximité de chacun des corps, le meurtrier a semé des mouchoirs en papier… Leur analyse révèle qu’ils sont imbibés de larmes. La presse surnomme aussitôt ce tueur en série « le crocodile », car comme le prédateur, il semble pleurer au moment où il tue ses victimes. Pour l’inspecteur Lojacono, cette théorie est ridicule. En revanche, le mode opératoire est assez similaire à celui d’un crocodile, qui observe sa victime, attend patiemment, sans bouger, tapi dans l’ombre. Il prépare son attaque lente, précise, redoutable. L’assassin est un homme discret, presque invisible, mais déterminé et qui ne manque jamais sa cible... 

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon club de lecture. L'idée de départ est bonne, les personnages bien campés, mais ... mais ... décidément, j'ai vraiment du mal avec les polars italiens ! Je ne saurais dire si cela tient à l'atmosphère générale, au style, ... mais je n'ai pas accroché. Je suis allée au bout, l'écriture n'est pas désagréable, mais je reste déçue. YYYYY

 

***

"les fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper" : Sans être un conformiste forcené, Arthur Pepper est anglais. Il puise donc un certain réconfort dans l'idée que chaque chose est à sa place et boit du thé à heure fixe. Quand il a rencontré Miriam, il a tout de suite su que c'était la bonne. Ils se sont mariés, ont eu des enfants. Lorsque sa femme meurt après quarante ans d'un vie sans histoire, Arthur se calfeutre chez lui pour échapper aux visites de sa voisine, championne du monde de la tourte, qui, faute de pouvoir le réconforter, s'est mis en tête de le nourrir. Le voilà condamné à vivre seul avec ses souvenirs et la plante verte dont sa femme a pris soin pendant des années. Ses proches lui conseillent d'aller de l'avant. Aller de l'avant ? Mais pour aller où bon sang ? Lorsque Arthur consent enfin à se séparer des affaires de Miriam, il trouve un mystérieux bracelet. Huit breloques sont suspendues aux épaisses mailles en or massif : un éléphant, un tigre, un livre, une palette de peinture, un anneau, une fleur, un dé à coudre et un cœur. Ces charmes constituent autant d'énigmes qui lui donnent envie de mener l'enquête. Que sait-il vraiment de celle avec qui il a partagé sa vie ? En entreprenant ce voyage sur les traces de sa femme, Arthur va au-devant de surprenantes révélations. Et contre toute attente, d'aventure en aventure, il va en devenir le héros.

Ce roman, dont j'ai découvert l'auteur avec cet opus, se lit comme un conte moderne. Ecrit avec une drôlerie certaine, empreint d'humour et de tendresse, bien traduit, ce fut un bon moment de lecture. YYYYY

***

"les prénoms épicènes" : Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins. A ce nom savant on préfère souvent le terme de prénoms mixtes. Derrière le titre d'Amélie Nothomb, l'histoire d'une relation père fille. 

Il y a bien longtemps que je n'avais pas lu de livre d'A. Nothomb, ... 10 ans même sans doute. C'est l'adjectif du titre qui a d'abord piqué ma curiosité cet été, dans un magazine. Après en avoir découvert le sens, je pensais en rester là. Puis ma maman m'a prêté le livre. Je l'ai lu.. et ... j'ai aimé. Certes, on retrouve ce qui fait qu'on reconnaît entre mille l'auteur, ce qui plaît autant que ce qui déplaît, mais finalement, ce fut un beau moment de lecture, les figures de style volontairement recherchées, et pour lequelles on sent le jeu de l'équilibriste des mots qui tient à faire sensation, glissent finalement dans l'ensemble de la lecture. J'ai passé un bon (mais court) moment. YYYYY

***

"certaines n'avaient jamais vu la mer" : Les visages, les voix, les images, les vies que l'auteur décrit sont ceux de ces Japonaises qui ont quitté leur pays au début du XXe siècle pour épouser aux Etats-Unis un homme qu'elles n'ont pas choisi. C'est après une éprouvante traversée de l'océan Pacifique qu'elles recontrent pour la première fois à San Francisco leur futur mari. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui dont elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir. A la façon d'un choeur antique, leurs voix s'élèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées ... leur nuit de noces, souvent brutale, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine et de leur histoire ... 

Le sujet m'intéressait, l'histoire me tentait, ... et pourtant... J'ai été très déçue par ce roman, je me suis ennuyée, et je suis restée sur ma faim. YYYYY

***

"Un jour, j'ai changé de parfum" : À 49 ans, la très ambitieuse Élisabeth de La Tour du Roc dirige d'une main de fer la communication de Smart Cosmetics. Manager intraitable et fashionista avertie, elle investit toute son énergie dans son travail. Le jour où elle est brutalement virée, c’est tout son monde qui s’écroule. Dans le même temps, Daphné, son assistante et Amandine, la stagiaire, sont également licenciées. Choquées, déprimées, les trois femmes décident de partir ensemble. Et si elles allaient fêter leur chômage en Crète ? Sous le soleil, Élisabeth réalise que toutes les années passées dans un tourbillon de paillettes et de glamour ne lui ont pas apporté le bonheur, le vrai. Et que, parfois, il suffit d’un peu d’amitié et de quelques catastrophes sur une île paradisiaque pour se rappeler que l'essentiel c’est de se laisser guider par les hasards de la vie…

Au départ, j'ai ouvert ce livre en me disant que ce n'était qu'un de plus dans le genre "feel-good". Finalement, même si ce roman ne restera pas dans mes lectures préférées de 2018, je dois dire que j'ai passé un bon moment de lecture. Certes, il y a une bonne dose de clichés, quelques situations plus lourdes que cocasses, mais finalement, j'ai passé un bon moment. Divertissant. YYYYY

***

A bientôt.

 

Posté par christelle02 à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 novembre 2018

Danser ma vie

Pour commencer la semaine, voici la seconde page du projet de classe de MaGrande. Elle vient en vis-à-vis de celle de vendredi. 

danse 2

Nous avons toutes les deux aimé ce moment de création ensemble. A refaire. 

Posté par christelle02 à 08:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 novembre 2018

A quatre mains

Une page réalisée à quatre mains, avec MaGrande, aujourd'hui. Elle devait réaliser un ou deux panneaux à afficher en classe sur sa passion, dans le cadre de projets de cohésion, de connaissance et de respect de l'autre. Nous avons donc réalisé deux pages ensemble, qu'elle a rendu lundi en classe. Voici la première : 

danse 1

Pour celles d'entre vous qui la chercheraient, elle est la seconde en partant de la gauche, presque au premier plan des porteuses de lumière

Ah, c'est un sketch que j'avais trouvé sur le net, mais j'ai oublié de noter de qui il était et je n'ai pas retrouvé. Pardon à la créatrice. Si elle se reconnait, qu'elle n'hésite pas. 

A bientôt pour la seconde page. Bon week-end. 

Posté par christelle02 à 06:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]