Et oui, quand il fait vraiment trop chaud pour se mettre à la table de scrap, la lecture est aussi un bon moyen de passer le temps sans avoir trop chaud, sans trop bouger Et comme les programmes télé d'été sont ce qu'ils sont, et bien, en famille, nous profitons des légers rafraichissements de température le soir pour lire dehors. Voici donc mes lectures de juilllet : 

ete 3

 "Sang Famille" : «Je m'appelle Colin Rémy. J'ai seize ans. Je suis orphelin. C'est du moins ce que tout le monde m'a toujours dit. Pour ma part, je ne l'ai jamais vraiment cru. C'est aussi pour cela que je suis retourné cet été d'août 2000 à Mornesey, la petite île anglo-normande au large de Granville où j'ai passé les premières années de ma vie. C'est alors que tout a basculé dans la folie. Quel rapport entre mon histoire et l'évasion de deux prisonniers lors d'un transfert vers le centre de détention, semant la panique sur Mornesey au coeur de la saison touristique ? Dois-je croire les légendes de l'île ? Mornesey serait peuplée de bagnards et de leurs descendants ... Un trésor légendaire, la Folie-Mazarin, dormirait dans le labyrinthe de souterrains creusés sous l'île. A qui puis-je faire confiance ? Peut-on voler la mémoire d'un enfant de 6 ans ? Pourquoi suis-je le seul sur l'île de Mornesey à avoir reconnu mon père ? Vivant !» 

J'ai plongé dans ce polar avec joie, puis je l'ai lu avec envie d'avancer. Même si les ficelles se dessinent et se devinent plus ou moins au fur et à mesure, l'écriture est toujours aussi efficace, et l'histoire assez neuve dans ce genre de livres, donc très sympathique. Bref, j'ai franchement aimé ce dernier livre de Michel Bussi. YYYYY

***

"Mme Pilinska et le secret de Chopin" :  En suivant les cours de la tyrannique Madame Pylinska, le jeune Eric Emmanuel cherche à comprendre le mystère de la musique de Chopin. La Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie du musicien et la leçon de piano devient peu à peu apprentissage de la vie et de l’amour. Dans le cadre de "Le cycle de l’invisible", un conte initiatique plein d’émotion, d’intelligence et d'humour.

J'aime vraiment E.E. Schmidt, alors, j'ai ouvert avec impatience ce livre. Je n'ai pas été déçue ! J'ai adoré ce livre, si court, si musical. L'humour est très présent, la musique s'entend presque à chaque page et je me suis prise à aller écouter les morceaux de Chopin dont il était question. J'ai même lu le dernier tiers en écoutant Chopin, .... un réel plaisir. YYYYY

***

"changer l'eau des fleurs" : Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Une fois de plus, j'étais impatiente d'ouvrir ce livre, tant j'amais aimé le précédent ("les oubliés du dimanche"). J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce dernier livre, les personnages, les découvertes que l'on fait au fur et à mesure ; j'ai juste été un peu déroutée / déçue par les quelques longueurs inutiles, ajouts qui n'apportent à mon sens pas grand chose à l'oeuvre. Pour autant, c'est une belle lecture d'été. YYYYY

***

"dans le murmure des feuilles qui dansent"Anaëlle, jeune femme en recherche d'informations pour l'écriture de son roman, engage un échange épistolaire avec Hervé, procureur de province. Celui-ci, vivotant dans une routine qui l'ennuie, s'y plonge avec délectation, au grand dam de sa greffière, rapidement agacée par cette insupportable correspondance. Parallèlement, Thomas, menuisier passionné de nature, s'appuie sur la force des arbres et sa connaissance des sous-bois pour soutenir son petit frère, en proie à une longue hospitalisation. C'est une petite maison qui sera à la croisée de leurs destins.

Etant restée un peu sur ma faim avec le précédent, je me demandais à quoi m'attendre avec ce dernier livre d'Agnès Ledig. Je l'ai donc ouvert, curieuse, et j'ai avancé dans la lecture, presque méfiante. En fait, je me suis assez vite laissée embarquée par l'histoire, par les mots, et j'ai souri puis pleuré, puis souri. En fermant le livre, je me suis dit qu'il y aurait sans doute une suite, et mis à part un petit truc qui m'a gênée à dans la dernière partie, j'ai trouvé l'ensemble très agréable, sans aucun doute un très bon livre pour votre été. YYYYY

***

Et voilà. Et vous, avez-vous des livres à me recommander ? 

en ce moment, je lis : 

75568077_14690297